Passer au contenu principal

Découvrez comment
Qualtrics fonctionne

Demander une démo

Comment le monde du travail évolue avec la pandémie ?

14 minutes de lecture
La pandémie a bouleversé la société et a fait évoluer les habitudes des individus. Le monde du travail a également été impacté depuis le début de la crise en 2020 et continue d’évoluer encore aujourd’hui. De nouvelles attentes et de nouveaux besoins ont émergé pour les salariés. Découvrez ici comment la pandémie dessine l’évolution du monde du travail.


Une évolution des attentes des employés

La crise de la Covid-19, les confinements et leurs bouleversements inhérents ont écrit une « nouvelle normalité » dans le monde du travail, faisant passer l’expérience des collaborateurs au cœur de toutes les stratégies.

Pour mieux comprendre l’évolution du monde du travail et l’avenir post-pandémie en milieu professionnel, nous avons mené une large enquête auprès de 4 000 personnes. Ce sondage nous a permis de mieux cerner les conséquences de la crise de ces deux dernières sur les attitudes, les sentiments et les attentes des individus.

Lire le rapport complet

Ce rapport sur l’avenir professionnel révèle qu’une part importante des individus souhaite continuer à pouvoir travailler à distance, au moins 1 à 2 jours par semaine, une fois la crise pandémique terminée.

Ayant fait l’expérience du télétravail à temps plein après avoir, pour la majorité, travaillé à 100% au bureau avant la pandémie, les salariés veulent adopter une solution hybride qui rassemblerait le meilleur des deux options.

Sally Winston, Directrice stratégique des solutions EXM de la zone EMEA chez Qualtrics, explique comment les entreprises doivent aujourd’hui répondre aux nouvelles attentes des employés.

« Avec près de trois quarts des employés qui souhaitent travailler à domicile une partie de la semaine, nous devons concevoir un modèle hybride qui mêle travail en distanciel et en présentiel pour que les employés soient satisfaits tout en optimisant les performances de l’entreprise. Pour maintenit cet équilibre et améliorer la fidélité des collaborateurs, les entreprises doivent continuer à les écouter sur leurs préférences et non se concentrer sur le désir de revenir à une organisation « normale ». » déclare Sally Winston.

Le télétravail fonctionne

Les entreprises et les employés ont dû être très réactifs et collaborer pour mettre en place le télétravail du jour au lendemain. Tous ont fait un travail remarquable pour que le distanciel fonctionne.

Bien sûr, cela n’a pas été parfait dès le début. L’environnement de travail pas forcément adéquat, la technologie non adaptée ou l’isolement social ont constitué des freins à l’épanouissement professionnel. Mais malgré ces défis à relever, seuls 27% des personnes interrogées affirment vouloir retourner travailler au bureau à plein temps.

Voici quelques explications sur le succès du télétravail.

Le bien-être des salariés maximisé

Le télétravail a aidé de nombreuses personnes à développer leur bien-être (2/3 des répondants).

Les recherches menées par YouGov et otter.ai appuient d’ailleurs nos conclusions. Supprimer les trajets entre le domicile et l’entreprise, pouvoir dormir plus longtemps, travailler de manière plus flexible ou mieux soigner son alimentation sont les principales raisons qui ont participé à maximiser le bien-être des individus en télétravail.

Certaines données font également penser que les travailleurs s’accordent des pauses déjeuners plus longues en home-office. En 2019, au Royaume-Uni la durée moyenne de la pause méridienne était de 31 minutes. Elle est passée à 39 minutes en 2020.

Notre enquête révèle que le télétravail permet aux gens de prendre plus de temps pour eux-mêmes lors des journées de travail.

La productivité en hausse

55% des managers affirment que leurs subordonnés directs ont été plus productifs durant le confinement et la pandémie. Sentiment partagé par les salariés qui sont 51% à penser que le télétravail a eu un impact positif sur leur productivité.

Il est tout de même à noter que les employeurs constatent des gains de productivité inégaux en fonction des tranches d’âges de leur personnel. Les jeunes individus (millenials et génération Z) sont plus susceptibles de déclarer être plus productif que leurs collègues plus âgés (génération X et baby-boomers) en travaillant à distance.

Mais qu’est-ce qui est responsable de cette meilleure productivité ? Les répondants nous donnent les raisons suivantes :

  • Des horaires plus flexibles (31%)
  • La suppression des trajets (26%)
  • Une meilleure maîtrise de leur environnement de travail (24%)
  • Moins d’interruptions (24%)
  • Une intimité plus grande et plus d’espace pour soi (23%)

Ces réponses sont de vrais arguments en faveur du télétravail. Elles montrent que le travail à distance possède des qualités que le bureau n’a pas et qui favorisent la productivité des collaborateurs.

Le gain de temps

Ne pas avoir à se déplacer plusieurs fois par jour est une des principales raisons qui développe l’attachement des individus au télétravail, cette véritable évolution du monde du travail.

Nous savons que les trajets d’aller et de retour du travail sont des moments impopulaires de la journée. Ils peuvent être longs, inconfortables et énergivores.

En 2019, les français habitant en province passaient en moyenne 35 minutes de leur journée dans les transports pour aller au bureau. Cette durée s’élève à 49 minutes pour les franciliens selon l’étude de l’Observatoire des territoires.

Et on peut voir dans notre étude que le goût pour le travail à distance évolue en fonction de l’éloignement entre le domicile et l’entreprise. 82,4% des personnes qui vivent à moins de deux heures de leur lieu d’activité professionnelle déclarent avoir une expérience positive avec le télétravail. Ce taux tombe à 56,4% pour ceux qui vivent à 15 minutes de leur bureau.

Le bureau reste attractif

La présence au bureau est toujours importante selon notre étude. Plus d’1/4 des interrogés souhaitent d’ailleurs retourner au bureau à temps plein.

Mais pourquoi certains préfèrent le travail en présentiel malgré les avantages du home-office ? Les répondants nous apportent 3 pistes de réflexion :

  • La manque d’interaction spontanée à domicile
  • Le fait de ne pas être entouré d’autres personnes
  • L’exposition à un large éventail d’idées et perspectives supprimée

Voici en détails les avantages du travail en présentiel.

L’interaction sociale

Échanges de banalités. Discussion autour de la machine à café. Conseils spontanés. Toutes ces interactions fugaces font partie intégrante des journées de travail et de l’humanité. Ce sont ces échanges qui nous aident à rester connectés les uns aux autres, qui atténuent l’ennui, nous inspirent et nous épanouissent.

Le site de recherche d’emploi britannique Totaljobs.com constate que deux tiers d’entre nous ont ressenti un manque d’échanges sociaux en travaillant à la maison. Les femmes seraient d’ailleurs plus touchées que les hommes (74%).

La perte de contact avec des amis au travail a également été citée comme cause de solitude pour 36% de individus qui ont ressenti un isolement durant la pandémie.

Ces brefs échanges, aussi appelés interactions spontanées, ne peuvent tout simplement pas être reproduits à la maison. C’est pour cette raison, entre autres, que retourner au bureau pendant une partie de la semaine est essentiel pour beaucoup de gens.

Les gens préfèrent les réunions en face à face

La « fatigue du zoom » est réelle. Que ce soit à cause de fatigue oculaire ou du fait de devoir déployer des efforts supplémentaires pour capter son auditoire, les réunions en visio-conférence sont épuisantes mentalement et physiquement. C’est pourquoi 76% des employés préfèrent les réunions en face à face plutôt qu’à travers un écran.

« Il n’est pas du tout naturel d’avoir constamment l’air attentif pendant des heures »

– Rafaella Sadun, professeur en administration business

Les individus pensent également qu’il est plus facile d’acter des décisions lorsque les gens sont physiquement ensemble et que le fait de se rencontrer en personne réduit les risques de quiproquo.

Ces informations sont un signe que les personnes apprécient davantage les réunions en présentiel mais sont aussi une preuve que les réunions virtuelles doivent évoluer.

L’équilibre vie professionnelle / vie privée

Le fait de se déplacer jusqu’au bureau et de revenir chez soi après le travail permet de créer une distinction claire entre la sphère personnelle et la sphère professionnelle. Sans cette séparation claire, l’équilibre entre ces deux sphères peut être mis à mal.

Une étude de la Harvard Business School menée en 2020 a d’ailleurs révélé que les salariés américains travaillent en moyenne 48,5 minutes de plus par jour lorsqu’ils sont en home office, soit environ 4 heures supplémentaires par semaine.

C’est la suppression du trajet qui marque le début et la fin de la journée qui rend floue la séparation entre le privé et le professionnel. De ce point de vue, le fait de se rendre en entreprise peut avoir un effet bénéfique sur le bien-être des collaborateurs.

Les évolutions du monde du travail attendues par les employés

Tous les signes pointent vers une nouvelle normalité professionnelle qui s’articule autour de la flexibilité. Les collaborateurs veulent avoir plus de choix et de contrôle quant à leur lieu d’activité et leurs horaires.

Adopter un modèle hybride entre télétravail et présentiel

La première évolution du monde du travail constatée concerne le télétravail. La grande majorité des salariés souhaite pouvoir passer 1 à 2 jours dans leur bureau et effectuer leur travail à la maison le reste du temps. Seulement 7% des répondants aimeraient exercer leur emploi uniquement en home office.

Les salariés veulent en effet pouvoir aller dans les locaux de l’entreprise en cas de besoin, mais pas y passer cinq jours par semaine. Ils reconnaissent la valeur de l’interaction sociale entre collègue ou avec les clients. L’accès à des ressources disponibles uniquement au bureau est aussi un argument pour cette évolution hybride du cadre de travail.

Les interrogés affirment même que les entreprises qui permettront cette flexibilité à leur personnel surpasseront celles qui ne le font pas.

Vivre plus loin du lieu d’activité

La pandémie a prouvé que les gens n’ont pas besoin de vivre près de leurs locaux professionnels. 80% des individus qui envisagent de changer de poste souhaitent trouver un emploi qui leur permette de travailler à distance, au moins une partie du temps.

Disposer de bons outils

Les employés travaillant à distance ont besoin de disposer d’une technologie fiable et de bons outils pour mener à bien leurs tâches. Le succès de l’évolution hybride du monde du travail en dépend.

Voici une liste d’éléments qu’attendent les collaborateurs aujourd’hui :

  • Des solutions de communication collaborative type Slack ou Teams
  • Des logiciels liés à la productivité
  • Un smartphone professionnel
  • Des logiciels de gestion de projet et de tâches comme Trello par exemple
  • Des équipements électroniques

Moderniser l’espace de travail

46 % des employés s’attendent à voir des changements à leur retour en entreprise. Les individus qui travaillent dans des open spaces sont 30% plus susceptibles de vouloir du changement dans l’aménagement de leur espace professionnel.

Leur liste de souhait se focalise notamment sur :

  • Des espaces plus privés et calmes
  • Des espaces de réunion et de collaboration plus flexibles
  • Plus d’espace entre les bureaux

Communiquer ouvertement

En période d’incertitude, la communication est un réconfort. Les collaborateurs veulent être au courant de ce qui se passe dans la vie de leur organisation.

Être transparent sur les plans de retour au travail est un excellent moyen de rassurer son personnel et d’améliorer l’expérience des salariés. Cela favorise le bien-être au travail.

Entendre et écouter

Les évolutions du monde du travail se dessinent et une nouvelle normalité professionnelle s’instaure dans la société. Et dans cette période de transition, pour satisfaire les collaborateurs et créer un environnement professionnel adéquat, développer sa capacité d’écoute est cruciale.

Les besoins et attentes des travailleurs ont beaucoup évolué en deux ans. Il vous incombe maintenant de concevoir et proposer des expériences bénéfiques pour votre personnel.

Pour cela, écoutez. Collectez et analysez les commentaires de vos collaborateurs à chaque étape de leur cycle de vie professionnel. Et agissez en fonction des retours que vous avez recueillis.

Améliorer son approche managériale et optimiser l’expérience des employés après la pandémie va différencier les entreprises et creuser l’écart entre les organisations classiques et les bons employeurs, ceux qui ont su s’adapter aux nouvelles évolutions du monde du travail.

Lire le rapport complet