Essayez Qualtrics
gratuitement

Compte gratuit

Tout savoir sur le design de produit

11 minutes de lecture
Transformer de bonnes idées en produits à succès : voilà tout l'intérêt du product design. À la fois scientifique et créatif, ce processus trouve ses racines dans le design industriel traditionnel. Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le design de produit.


Qu’est-ce que le design de
produit ?

Le design de produit est une démarche centrée sur l’utilisateur qui consiste à imaginer, conceptualiser, tester et perfectionner un produit. Il implique à la fois un travail de recherche, un aspect stratégique, une excellente connaissance du secteur et une réflexion créative.

Pour bien appréhender cette notion, il est d’abord indispensable de comprendre ce qu’englobe le terme de “produit”.

Si ce mot fait référence aux articles que vous pouvez trouver dans les rayons d’un magasin, sachez qu’un produit peut également prendre la forme d’un logiciel, d’un service, voire même d’une information (pensez aux formations en ligne par exemple). Il représente le résultat final du travail du concepteur : c’est ce qui est livré au client à la fin du processus.

Ce procédé s’articule autour de deux éléments : l’utilisateur et les objectifs commerciaux. Le succès d’un produit dépend de son adéquation avec les besoins de l’usager et de l’efficacité avec laquelle il résout ses problèmes. Plus votre offre sera alignée avec les désirs de votre persona marketing, plus vous serez en mesure de le satisfaire au quotidien. Le design de produit favorise donc une meilleure rentabilité et participe à la réussite de vos projets. Les contraintes qui émanent de l’entreprise, à savoir le budget et le temps consacrés au processus de conception, exercent aussi une influence notable.

Le design de produit suppose de travailler avec une équipe en interne, mais également d’échanger avec le public cible. Cette façon de fonctionner permet de développer un produit en parfaite adéquation avec les attentes respectives de l’entreprise et du consommateur.

Découvrez comment Qualtrics ProductXM fonctionne

DEMANDER UNE DÉMO

Product design : un peu d’histoire

Le design de produit tire son origine du design industriel : une discipline proche, mais établie depuis bien plus longtemps.

La naissance du design industriel remonte au 19ème siècle, au moment de l’apparition de la production de masse. À l’ère préindustrielle, chaque artisan concevait et améliorait ses propres produits. Cependant, lorsque la production s’est centralisée et standardisée, le rôle de designer a naturellement émergé. Les designers industriels étaient alors chargés de définir les caractéristiques des articles fabriqués en série et de s’assurer qu’ils étaient adaptés aux marchés sur lesquels ils se trouvaient en vente.

Le design industriel couvre différents aspects :

  • L’utilité d’un article et son bon fonctionnement
  • Ses fonctionnalités
  • Ses caractéristiques esthétiques et son ergonomie.

Le design de produit a évolué et s’est finalement imposé comme une discipline à part entière. Cette dernière a inclus une catégorie plus large de produits au fil du temps : on y trouve aussi bien des objets concrets que des produits immatériels, comme évoqué précédemment.

Design de produit vs expérience utilisateur

Le design de produit est étroitement lié à la conception UX, puisque les deux disciplines appliquent une approche itérative de résolution de problème : une méthodologie plus connue sous le nom de “design thinking”.

Les rôles de concepteur de produit et de concepteur UX se rejoignent sur plusieurs points. Tous deux doivent avant tout faire preuve d’une grande empathie à l’égard de l’utilisateur. Ils consacrent beaucoup de temps et d’énergie à se mettre à sa place, afin de comprendre qui il est, d’où il vient et ce qu’il recherche.

Cependant, le concepteur UX se préoccupe exclusivement de l’expérience utilisateur, tandis que le concepteur de produit prend en compte à la fois les attentes de l’entreprise et celles du consommateur.

Le concepteur de produit possède généralement un champ d’action plus vaste que le concepteur d’UX, car il doit tenir compte de l’esthétique d’un produit et de son alignement avec la stratégie de marque de l’entreprise. Il effectue également une veille concurrentielle régulière.

Les étapes clés de conception d’un produit

Aujourd’hui, le design de produit s’apparente à un cycle continu plus qu’à un process linéaire. En effet, les entreprises étudient et optimisent sans cesse leurs produits, afin de continuer à répondre aux besoins d’une clientèle en constante évolution.

Les étapes du cycle de conception du produit varient d’une entreprise à l’autre, en fonction de ce qui convient le mieux à chaque équipe et du type de produit à développer. Néanmoins, on retrouve généralement 6 étapes de base, à savoir :

1. La phase de recherche

Elle consiste à soigneusement analyser le profil des utilisateurs finaux et les objectifs commerciaux. Le but ? Déterminer le problème que votre offre doit résoudre ou le besoin auquel il va répondre. Cette étape est cruciale, car elle constitue le point de départ du processus de design.

Entretiens, questionnaires de product testing, journaux de bord, études de marché… À ce stade, le concepteur de produit se sert de tous les outils qui le poussent à mieux comprendre l’utilisateur et le contexte commercial du produit. C’est également à ce moment que le designer se penche sur les exigences et les ambitions de l’entreprise, en s’intéressant à des questions comme le prix du produit et le retour sur investissement.

Notez que cette partie ne doit pas se faire dans la précipitation : le produit final dépend directement de la qualité et de la précision du travail effectué lors de cette première étape.

C’est à ce stade qu’est formalisé le brief. Ce document énonce d’une part la problématique de l’utilisateur et le contexte dans lequel il évolue, et d’autre part les exigences auxquelles un produit doit répondre pour former une solution efficace. S’il n’existe pas de brief type, les éléments principaux du projet doivent y être mentionnés : contexte, problématique, acheteurs cibles, budget alloué, échéances…

2. La phase d’idéation

Laisser libre cours à son imagination afin de générer un maximum d’idées en équipe : c’est sûrement la première image qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez au design de produit.

Les designers font ici appel à leur inventivité et imaginent le plus de solutions possibles, le tout à l’aide de techniques spécifiques comme le brainstorming. La créativité est mise à l’honneur : il est d’ailleurs conseillé d’envisager toutes les idées (même celles qui vous paraissent  évidentes) comme des options probables, sans se brider.

Attention, il ne s’agit pas de lister toutes les réflexions possibles et imaginables. Cette étape s’appuie obligatoirement sur les conclusions établies durant la phase de recherche. Ces informations vont orienter correctement le processus : vous êtes ainsi certain de partir dans la bonne direction.

3. La phase d’ajustement et de validation

Une fois qu’un certain nombre d’idées a été généré, place au tri : les concepteurs de produit ont pour mission d’explorer les différentes pistes et de mettre au point des concepts parfaitement ajustés au profil des utilisateurs. Ils vérifient ainsi que leurs idées sont pertinentes et viables pour la suite du processus.

Ceux-ci doivent s’assurer de remplir les conditions imposées par l’entreprise : aspect esthétique, packaging, budget prévu, gammes de produits déjà existantes…

Il est indispensable de vérifier que les potentielles idées sont conformes aux normes prévues par la législation, en fonction du secteur et du type de produit. Il est également temps d’élargir l’équipe projet : faites appel aux autres services de l’entreprise et prenez en compte leur feedback d’experts.

Le test de concept constitue un élément clé de cette étape. Celui-ci vous permet de recueillir l’avis des utilisateurs sur différents aspects de votre produit, des fonctionnalités que vous avez choisi d’inclure à la communication avec l’utilisateur.

Pourquoi ne pas vous aider d’outils de recherche ? L’analyse conjointe et l’analyse MaxDiff contribuent à définir la bonne combinaison de caractéristiques et de fonctions pour vos produits.

4. La phase de test

Les idées retenues peuvent maintenant être essayées sous forme de prototypes. Passer de la conception à la concrétisation représente un véritable challenge. C’est pourquoi des ajustements significatifs seront sûrement nécessaires à ce stade.

Dans le cas d’un produit tangible, les attributs invisibles au stade conceptuel (le poids, la texture…) seront testés à ce moment-là. Cela vous permettra de rassembler de précieuses informations et d’identifier les meilleures solutions pour optimiser votre design de produit.

Notez qu’à ce stade, il n’est pas impossible qu’une idée s’avère finalement irréalisable. Rassurez-vous : vous pouvez tout à fait revenir au point de départ ou reprendre l’un des autres concepts développés à l’étape précédente. C’est tout l’avantage de cette méthodologie !

5. La phase d’itération

Entre les différentes sessions de test se trouvent les phases d’itération : c’est au cours de ces dernières que les produits sont perfectionnés, avant de repartir en test.

Vous vous demandez combien de fois votre prototype doit-il être mis à l’épreuve ? La réponse à cette question dépend de plusieurs paramètres : la taille de votre équipe, l’ampleur des tests, le type de tests effectués, le budget dont vous disposez…

6. La livraison au client

Lorsque le produit atteint le niveau de développement recherché, il peut être mis en vente. Mais la recherche, les tests et les itérations ne s’arrêtent pas pour autant : ces processus continueront à fonctionner en fond, afin de maintenir la qualité et les performances du produit au fil du temps.

Voyez comment vous pouvez devenir un leader du PX avec Qualtrics