Les questions à poser lors des entretiens de départ


Les entretiens de départ servent à comprendre les raisons qui ont poussé un employé à quitter une entreprise. Ils sont très utiles pour lutter contre le turnover et l’attrition du personnel. Mais quelles questions poser lors d’un entretien de départ ?

L’utilité des entretiens de départ

Le départ fait partie du cycle de vie des employés. Il n’est donc pas anormal de constater que des collaborateurs décident de quitter leur entreprise. Cependant, des départs nombreux et fréquents sont souvent le signe d’un problème interne important comme :

  • Un souci au niveau du management
  • Un mauvais climat social au sein du personnel
  • Des salaires mal évalués
  • Un manque de cohésion sociale
  • Une organisation peu fonctionnelle
  • Un manque d’évolution de carrière

Les entretiens de départ servent à identifier ces problèmes rapidement. En donnant la possibilité de s’exprimer aux collaborateurs qui abandonnent leur poste, l’entreprise peut obtenir des informations précieuses sur l’ambiance générale et l’organisation interne. En effet, les employés qui partent de l’entreprise n’ont aucune raison de minimiser ou cacher des problèmes au responsable des ressources humaines qui l’interroge.

Ainsi, les dirigeants, les responsables de services et le manager de l’équipe en question peuvent trouver des solutions et mener un plan d’action stratégique pour mieux manager l’expérience et l’engagement des salariés. C’est en fournissant une bonne expérience à ses employés qu’il va être possible de les fidéliser. Or, la fidélisation de ses talents est un facteur clé de succès pour toute entreprise.

Quelles questions poser lors d’un entretien de départ ?

Tout d’abord, il faut bien être conscient qu’un entretien de départ ne sert pas à convaincre un employé qui souhaite partir à rester mais à mieux cerner les raisons qui le pousse à partir. Il faut donc en premier lieu lui demander clairement la cause principale de son départ. Il est possible que plusieurs facteurs entrent en compte dans son choix mais il existe toujours une raison principale ou déclencheuse.

Une fois cette question posée au début de l’entretien de départ, il convient d’interroger le salarié sur chacun des points qui composent son environnement de travail :

  • Le niveau de responsabilité
  • L’autonomie
  • Le salaire
  • L’emploi du temps
  • L’ambiance dans l’entreprise / le service / l’équipe et la cohésion sociale
  • La relation, la communication avec les supérieurs hiérarchiques
  • Les outils de travail
  • L’organisation interne

Pour optimiser le temps de l’entretien de sortie, il est intéressant de poser tout d’abord une question fermée suivie d’une question ouverte pour préciser la première réponse. Par exemple :

Avez-vous eu des problèmes avec les membres de votre équipe ? Oui/Non

Si le collaborateur répond « Oui » :

Quels types de problèmes avez-vous rencontré avec vos collègues ?

Les entretiens de départ constituent une mine d’informations précieuses pour les ressources humaines et le management. Il est essentiel d’être exhaustif, précis et minutieux dans ses questionnaires de départ pour pouvoir déceler les facteurs principaux du turnover de son entreprise.